Utopsy
Clinique et politique

Accueil > Séminaires > Regine Prat

Regine Prat

mardi 21 janvier 2014

Chers utopsystes,

Nous débuterons l’année 2014 par une rencontre singulière réveillant en nous « nos parties bébés » puisque nous aurons le plaisir d’accueillir le lundi 20 janvier 2014 :

Régine Prat, psychanalyste, membre de la SPP et psychologue clinicienne, formatrice depuis de nombreuses année à l’observation du bébé selon Esther Bick.

Elle viendra nous présenter cet outil à la fois thérapeutique et formateur notamment pour tous les soignants en lien avec l’accueil et la prise en charge des enfants.

Petit Rappel historique :

Esther Bick (1901-1983) était une psychanalyste d’origine polonaise qui vécut à Londres et fut analysée par Michael Balint et Mélanie Klein. Elle travailla avec John Bowlby et s’intéressa rapidement àl’observation des nourrissons. Elle développa une technique appelée « Infant Observation » ou dit communément aujourd’hui « La méthode d’observation d’Esther Bick ». En France c’est notamment Michel et Geneviève Haag, en collaboration avec Didier Houzel qui l’introduisirent après s’être formé auprès d’Esther Bick. Comme Geneviève et Michel Haag le racontent (Michel Haag et vingt coll, La méthode d’ Esther Bick pour l’observation régulière et prolongée du tout-petit au sein de sa famille, ouvrage autoédité. Paris, 2002), c’est en 1971, lors d’un pré-congrès qu’ils entendirent Mme Bick parler de ses observations de bébé : « J’ai seulement le souvenir de l’importance donnée à tous les détails des mouvements du corps du bébé et de ce qui se passait entre les yeux, la bouche, les bras, les jambes,, dans le continuum des événements du nourrissage (...) Je m’écriais donc : « voilà la clef qu’il nous faut pour comprendre ces enfants, et plus particulièrement les enfants autistes. » » (Geneviève Haag dans L’observation du bébé selon Esther Bick, son intérêt dans la pédopsychiatrie d’aujourd’hui, sous la direction de Pierre Delion, 2012, éditions érès).
En 1963, Esther Bick formule cette méthode ainsi : « Le psychothérapeute d’enfant en formation se rend dans la famille une fois par semaine depuis la naissance jusqu’aux environs de la fin de la deuxième année, chaque observation durant normalement environ une heure. ». L’observateur doit ensuite rédiger un compte rendu très détaillé de ce qu’il a observé et le présenter à ses collègues lors du séminaire de supervision permettant ainsi de réfléchir et d’élaborer sur le développement du bébé. Ce qui permet à l’étudiant de « découvrir certaines projections à l’œuvre en lui qui intensifient ses propres conflits internes ».

Vous l’aurez compris c’est un outil très riche. Une formation affichant une rigueur nécessaire qui permet non seulement d’appréhender le développement du bébé, les processus d’humanisation psychomoteurs et psychiques se déroulant sous les yeux de l’observateur mais également de vivre ce que la fonction de la présence et de l’attention ont comme rôle auprès des bébés et de leur famille. Il apparaît alors que l’observateur se forme à la lecture du corps et de ses signes, aux questionnements psychopathologiques qu’ils sous-entendent et à travailler avec les notions psychanalytiques de transfert et de contre-transfert. Ainsi, on voit en quoi cet outil peut intéresser tout psychothérapeute, tout soignant travaillant avec des patients enfants ou adultes. C’est ce que viendra également nous expliquer Régine Prat.

Régine Prat accueille en activité libérale depuis 1988 aussi bien des enfants que des adultes. Elle travaille comme thérapeute avec des enfants psychotiques, autistes, depuis 1980 en institution, puis en consultation et thérapie parent-enfant. Elle est formatrice à l’observation de bébé, secrétaire de l’AFFOBEB (Association des Formateurs Francophones à l’Observation de Bébé selon Esther Bick). Elle participe aux week-ends du GERPEN (Groupe d’Études et de Recherches Psychanalytiques pour le développement de l’Enfant et du Nourrisson), depuis 1980, et en tant que membre du bureau et co-secrétaire depuis 1998.

Elle est membre :
du bureau de l’AFPPEA (Association pour le Formation à la Psychothérapie Psychanalytique de l’Enfant et de l’Adolescent, activités de supervision et d’enseignement.
de la WAIMH (World Association for Infant Mental Health).
de l’association Pickler-Loczy.

Ses travaux s’intéressent aux prémisses de la vie psychique, les débuts de la symbolisation et ses entraves. Ainsi depuis quelques années elle travaille dans une perspective de lien entre l’approchepsychanalytique et d’autres domaines comme la recherche développementale, la préhistoire ou encore la neurophysiologie. Sa réflexion théorico-clinique s’est attachée à dégager des axes communs à la clinique des bébés, des enfants et des adultes :
Un rythme à deux : opéra de la séance, opéra de la vie ,RFP 2002, 66, 5 ;
La "patate chaude" de la honte, RFP 2003. 67 ;
Apprendre à jouer, apprendre à penser : un travail à deux, RFP 2004, 68 ;
Abécédaire de l’empathie chez l’analyste : repérages cliniques dans la séance, Revue belge de psychanalyse 2004, n° 45

Bibliographie sur Esther Bick et l’observation du bébé :

Maman-bébé : duo ou duel ? ROUSSILLON, René (préf.), Ramonville Sainte Agne, Érès 2008, 164 p.
Le miroir de la dépendance ou le traumatisme de la naissance vu du coté des parents. Devenir, vol.8, n°4, 1996, pp7-21 Et Groupal 2000, n°6, pp. 62-79.
Le temps de voir, le temps de penser : thérapies mère-bébé et observation. in : PEREZ SANCHEZ.
L’autonomie des bébés, Meyzieu, Césura 1998, pp. 199-222 Et Devenir, vol.12 ; n°3 ; 2000, pp.19-45.
Entre « patate chaude »et « au feu les pompiers » : quel développements pour une fonction contenante ? in L’observation du bébé selon Esther Bick son intérêt dans la pédopsychiatrie aujourd’hui. Dirigé par P. Delion, 2004 érès, pp 155-18.
L’observation du bébé selon la méthode Esther Bick, Perspectives psychiatriques 2004, vol. 43, n° 3, pp. 193-199.
Panorama de l’observation du bébé selon la méthode Esther Bick dans les pays francophones, Devenir 2005, vol. 17, n° 1, pp. 55-82,42.
Le rythme dans la peau, in Spirale, n° 44, 2007.
Une valse à trois temps, in : DELION, P. (dir.). - La méthode d’observation des bébés selon Esther Bick : la formation et les applications préventives et thérapeutiques, Ramonville Sainte Agne, Érès 2008, pp. 13-26.
Le sexuel chez le bébé in Le Carnet PSY, n° 143, 2010.
La terreur de la dépendance comme expérience fondatrice du maternel, Carnet Psy , n° 169 fev 2013.
Prendre une voix dans ses bras La voix et l’enfant, Enfances & PSY – n°58, Nov 2013.

Les prochains rendez-vous du séminaire d’Utopsy - Clinique et Politique :

Le mardi 11 février 2014 Joëlle Oury, psychiatre, interviendra autour de son ouvrage Daniel H. La modeste contribution d’un pâtissier à l’équilibre terrestre paru aux éditions Hermann en 2013.

Le lundi 31 mars 2014 nous recevrons Albert Moreau, psychiatre exerçant à Clermont dans l’Oise, qui interviendra autour du secteur infanto-juvénile : utopie, histoire, pratique.

Le lundi 7 avril 2014 nous recevrons Yacine Amhis, psychiatre, psychanalyste à Reims.

Le mercredi 30 avril 2014, Jean Max Gaudillière et Françoise Davoine, psychanalystes, nous parleront de leur pratique et d’un moment de transfert psychotique à travers des histoires cliniques.

Le lundi 5 mai 2014 Benoit Eyraud, maître de conférence en sociologie à l’université Lyon 2, interviendra autour de son ouvrage Protéger et rendre capable, édité en 2013 chez Erès.

Nous aurons aussi le plaisir de recevoir, au printemps 2014 François Pain et Luca Paltrinieri (les dates vous seront prochainement transmises).
Et à la rentrée 2014 interviendront Alain Badiou, Laure Murat...

L’entrée est libre et gratuite.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0